soprabanking

DSP2 : Douce évolution ou rupture ?

En plus de fixer un cadre légal et des standards de communication et de sécurité dans les services d’initiation de paiement et d’information sur les comptes, quelle est la vraie portée de cette nouvelle directive de paiements ? Contrairement à ce que son nom suggère, son impact ne se limitera vraisemblablement pas au domaine des paiements : la PSD2 ou DSP2 va à terme transformer l’accès aux services bancaires en général.

soprabankingEn plus de fixer un cadre légal et des standards de communication et de sécurité dans les services d’initiation de paiement et d’information sur les comptes, quelle est la vraie portée de cette nouvelle directive de paiements ? Contrairement à ce que son nom suggère, son impact ne se limitera vraisemblablement pas au domaine des paiements : la PSD2 ou DSP2 va à terme transformer l’accès aux services bancaires en général.

La seconde Directive des Services de Paiement (DSP2) est l’évolution du cadre légal établi en 2009 pour accompagner la mise en place de l’espace harmonisé des paiements en euros (SEPA) et encadrer un environnement en constante évolution. Elle vise à accélérer le développement de nouveaux services tout en maîtrisant les risques associés. Parmi ses principaux apports, la généralisation de l’authentification forte et la régulation des fournisseurs de nouveaux services.

Une véritable rupture

Les établissements gestionnaires de comptes se voient désormais contraints d’ouvrir l’accès aux comptes et aux données de leurs clients à ces nouveaux prestataires, qui initieront un paiement ou offriront des services d’information sur des comptes qu’ils ne gèrent pas. On le voit bien, il ne s’agit pas là d’une simple évolution. La DSP2 porte en elle le germe et le fondement d’une véritable rupture.

« Quelles alternatives pour les banques face à ce danger imminent ? S’opposer serait vain. Subir n’est pas satisfaisant. »

Combiné à la créativité et aux capacités digitales des fintechs, l’accès réglementé et sécurisé aux comptes va en effet à terme à la fois enrichir et concurrencer les méthodes actuelles d’accès aux services bancaires, et donc menacer les positions des acteurs historiques. Quelles alternatives pour les banques face à ce danger imminent ? S’opposer serait vain. Subir n’est pas satisfaisant. Passer à l’offensive pour tirer parti de cette nouvelle donne ? telle est la seule solution pour ne pas se voir cantonnées à la fourniture de services de base que d’autres enrichiraient, et risquer de perdre la relation avec leurs clients.

Proposer des services au-delà de l’exécution des paiements

Il s’agit dès lors pour les banques de proposer des services à valeur ajoutée s’intégrant dans les parcours client ou les processus économiques plus larges. D’autres secteurs comme celui de l’assurance le font déjà, avec des applications mobiles aidant l’utilisateur à déclarer un accident ou un dégât, ou prévoyant même l’intervention directe de l’expert pour estimer les dégâts et indemniser les clients le plus rapidement possible.

Autre exemple, celui de l’automobile et de la multitude de services innovants que l’on peut imaginer autour de son acquisition et son utilisation : depuis l’aide au choix du véhicule, son financement et son assurance, jusqu’à l’entretien, les réparations et la revente. Par rapport aux acteurs qui les challengent sur leur terrain, les banques disposent d’atouts majeurs comme la connaissance de la situation financière des clients et des capacités d’analyse et de conseil.

Combiner ces atouts avec les nouvelles technologies

Elles sont donc bien placées pour offrir des services qui vont au-delà de l’exécution des paiements. La clé est de combiner ces atouts avec les nouvelles technologies afin de composer des services innovants et intégrés au quotidien des utilisateurs. Et pour cela ouvrir les systèmes d’information via la technologie des API, afin de faire communiquer leurs applications avec celles des tiers. Fournisseur de Core Banking System complet, Sopra Banking Software peut aider les banques à répondre aux obligations de la DSP2. Nos composants dédiés au paiement et à la tenue de compte savent exposer les services pour accéder aux comptes et initier des paiements, mais aussi les combiner à d’autres services. En aidant les banques à ouvrir leurs plate-formes, nous leur permettons de concrétiser les opportunités provenant des nouveaux modes de distribution des services bancaires.

Retour sur le dossier paiement complet : soprabanking.com/fr/paiements

A propos des experts

DAVID ANDRIEUX Senior Business Consultant
David_Andrieux_DSP2David est un expert en stratégie et innovation dans le secteur financier. Il aide les institutions financières à transformer leur business model pour l’ère digitale, en particulier autour de la banque digitale et des paiements. David est l’auteur d’un livre et de plus de 30 articles scientifiques, et a obtenu plusieurs prix académiques internationaux en physique en tant que chercheur post-doctoral au centre de recherche belge FNRS et à l’Université de Yale aux Etats-Unis. David est également l’auteur de nombreuses publications corporates, dont un récent livre blanc sur le futur de la banque digitale.

ABDELMAJID MOUJANE Payment Business Expert
Abdelmajid_Moujane_DSP2Depuis 10 ans dans les activités d’avant vente et d’offre de solutions de Sopra Banking Software dansles domaines de paiements SEPA et de la tenue de comptes à vue et d’épargne. Il a une expérience de plus de 20 ans dans les départements informatiques de plusieurs banques françaises et belges en tant que responsable d’applications informatiques dans le domaine des paiements nationaux, paiements internationaux, crédits documentaires et gestion des comptes clients.

 

Lire les autres articles du dossier Paiements